Guides des espèces

Bonsai Mélèze – Larix

Bonsai Mélèze Larix
Bonsai Mélèze – Larix
5 (100%) 2 votes

Le bonsai mélèze (Larix) est une espèce de montage originaire d’Europe et des régions de l’hémisphère nord (Amérique du Nord, Japon, Sibérie…). Il est très apprécié par les amateurs de bonsai car sa croissance est rapide et son tronc s’épaissit rapidement.

Le changement de couleur de ses aiguilles au fil des saisons et ses petits cônes sont des attraits supplémentaires. Le Larix présente également la particularité d’être un des rares conifères à être caduc (il perd ses aiguilles en automne).

Présentation du bonsai Mélèze

Le genre Larix compte pas loin de 15 espèces différentes: Larix decidua, Larix leptolepis, Larix kaempferi, Larix occidentalis. Le Larix decidua (Mélèze d’Europe) étant l’espèce la plus connue.

À noter qu’il ne faut pas confondre le Larix avec le Pseudolarix (faux mélèze ou mélèze de Chine).

Généralités

  • Genre: Larix.
  • Famille: Pinacées.
  • Origine: Europe.
  • Nom commun: Mélèze.
  • Type de bonsai: Conifère au feuillage caduc.
  • Emplacement: Bonsai d’extérieur.
  • Vitesse de croissance: Rapide.
  • Niveau de difficulté: Facile.
  • Feuillage: caduc.
  • Obtention: Semis, bouturage, marcottage, greffe.

Emplacement et température

  • Emplacement: Bonsai d’extérieur.
  • Exposition: Plein soleil, mi-soleil, très lumineux.
  • Luminosité: Aime la lumière.
  • Température: – 15°C à 30°C.
  • Résistance au froid: Forte.
  • Protection en hiver: Si température en dessous -15°C.
  • Ventilation: Supporte bien le vent.

Le mélèze doit être placé à l’extérieur toute l’année. L’exposition doit être ensoleillée, il supporte bien le plein soleil. Toutefois, il est conseillé de le placer à mi-ombre pendant les plus fortes chaleurs de l’été pour éviter le jaunissement ou le flétrissement des aiguilles.

À l’origine, le mélèze est un arbre de montage qui peut vivre à plus de 2000 mètres d’altitudes, cette espèce est très résistante au froid et au vent. Il peut passer l’hiver à l’extérieur jusqu’à -15° C, sans protection particulière.

Plage de température: – 15° C à 30° C.

À noter que plus le mélèze est cultivé dans un climat frais plus les aiguilles seront petites et compactes.

Son feuillage ne doit pas être humide en permanence, ce qui favoriserait les attaques fongiques. Évitez les expositions confinées et placez-le plutôt dans une zone bien aérée.

Croissance

La croissance du mélèze est assez rapide et son tronc s’épaissit rapidement, même cultivé dans un pot à bonsai.

Styles et formes

Les principales caractéristiques du mélèze sont :

  • Croissance rapide.
  • Tronc qui s’épaissit vite,
  • Nuages de feuillages faciles à former.

Sur les Larix tous les styles sont possibles droit, penché, cascade, en « S », etc.

Les jeunes mélèzes sont souvent utilisés en forêt. Cela permet de mettre en valeur des sujets peu structurés.

Lors de la formation d’un arbre solitaire, il est important à bien différencier et aérer les nuages de feuillage, car c’est un bonsaï qui a tendance à développer une ramure très (trop) compacte.

La création de Jin est possible sur le mélèze, mais est plus indiquée sur des sujets âgées.

Choix du pot: Il se développe mieux dans des pots moyennement profonds.

A lire également:

Entretien du bonsai Mélèze – Larix

Arrosage

Le mélèze d’Europe (Larix Decidua) est l’une des espèces faisant partie des conifères les plus gourmands en eau et particulièrement en été. L’arrosage de ce bonsai doit être régulier, mais modéré afin de conserver le substrat ou la terre humide tout en évitant l’excès d’arrosage qui provoque un allongement des aiguilles.

Comme le podocarpus et beaucoup d’espèces de conifères, le mélèze est sensible à l’excès et au manque d’eau.

De manière générale, en hiver il faut conserver le terreau légèrement humide. En été, l’arrosage doit être plus fréquent surtout lors de fortes chaleurs, ou si cultivé en plein soleil.

Fréquence d’arrosage du bonsai Larix

Fréquence d'arrosage du bonsai Mélèze (Larix)

Arrosage du bonsai

Rempotage

Les conifères demandent un rempotage moins fréquent que les feuillus, et le mélèze n’échappe pas à cette règle. De manière générale, un rempotage tous les deux à trois ans est une fréquence idéale pour cette espèce.

La meilleure période est au début du printemps, au moment où les bourgeons commencent à gonfler et avant qu’ils n’éclosent.

Lors du rempotage du Larix, ne pas tailler trop sévèrement les racines (1/3 au maximum), car celles-ci sont fragiles et peu denses.

Choix du pot: Il se développe mieux dans des pots moyennement profonds.

Conseils de rempotage:

  • De manière générale dans la culture en bonsai, il convient de rempoter l’arbre lorsque le substrat n’est plus drainant.
  • Si vous avez acquis ce bonsaï hors de sa période de rempotage, effectuez plutôt un transpotage en attendant le prochain printemps.
  • Pour les jeunes mélèzes (pré-bonsai), il est préférable de le rempoter dans un pot d’une dimension supérieure.
  • Après un rempotage, il convient d’attendre au moins 2 à 3 semaines avant de le fertiliser.

Substrat et terre

Le mélèze demande un sol bien drainant et légèrement acide. Voici quelques exemples de mélange à ajuster selon son emplacement:

Mélange 1: 50% de pouzzolane, 25% de kiryu et 25% d’akadama.

Mélange 2: 50% de pouzzolane, 30% d’akadama et 20% d’écorce de pin compostée.

Substrat pour bonsai

Engrais et fertilisation

Apporter régulièrement au mélèze (Larix) un engrais organique solide du printemps à l’automne. Un engrais solide à décomposition lente du type Biogold est conseillé pour cette espèce.

En cas d’utilisation d’un engrais chimique liquide, divisez par deux les doses recommandées sur l’emballage du produit et espacez l’apport tous les 15 jours.

Mois d’apport d’engrais: Avril, Mai, Juin, Juillet, Septembre et Octobre.

Engrais bonsai Biogold

Taille et ligature

Les premières années d’un jeune mélèze, il est préférable de le laisser pousser sans le tailler du printemps à l’automne et de le tailler vers la fin de sa période de croissance, juste après la chute des aiguilles.

Taille de structure

La taille de structure ou de formation s’effectue en hiver, en janvier – février. À cette époque, les aiguilles sont tombées et il est plus facile d’appréhender la structure du bonsai. Pour ce faire, taillez les branches abîmées ou celles qui dénaturent la forme de l’arbre.

Taille d’entretien

La taille d’entretien ou de ramification du bonsai larix peut s’effectuer tout au long de la période végétative, sur des arbres déjà formés. Laissez pousser les branches intéressantes, puis rabattez-les à la hauteur désirée. Il faut toujours laisser au moins une touffe d’aiguilles pour éviter que la branche ne dépérisse. Stoppez la taille fin juillet.

Le mélèze est une espèce très vigoureuse, durant l’été il sera nécessaire de surveiller régulièrement l’apparition de nouvelles pousses.

Taille des feuilles

La taille des aiguilles, l’effeuillage ou la défoliation ne se pratiquent pas sur le mélèze.

Ligature

En général, le mélèze est une espèce qui pousse droit. Cependant, pour lui donner un style informel, penché ou tordu; la ligature est possible au début de l’été (mai – juin). Comme le mélèze est un arbre à croissance rapide et ses branches s’épaississent rapidement, la ligature ne doit pas rester longtemps en place.

Retirez les fils après 8 semaines et recommencez l’opération tous les ans si besoin, car le bois dispose d’une grande élasticité. Pensez également à vérifier régulièrement que les fils de ligature ne s’incrustent pas dans l’écorce.

Pincement

Le pinçage est possible sur cette espèce. Pincer les nouveaux rameaux et les pousses du tronc au printemps et tout au long de sa période de croissance.

Maladies et parasites

Le mélèze est principalement sensible à la rouille, au dessèchement des pousses, et au pourridié. L’espèce peut également être attaquée par différentes cochenilles, scolytes, pucerons et parasites.

Photos du bonsai mélèze

Recevez l’actu et les bons plans

Laissez un commentaire