Maitre Bonsai
Guides des espèces

Bonsai Malus – Pommier

Bonsai Malus - Pommier
data-full-width-responsive="true">
Bonsai Malus – Pommier
5 (100%) 1 vote

Les pommiers sont des arbres du genre Malus et de la famille des Rosacées. On compte environ 40 espèces originaires d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord. C’est un arbre caduc très apprécié en bonsai pour ses fleurs et ses fruits colorés de petite taille.

Présentation du bonsai Malus

  • Famille: Rosacée (Rosaceae)
  • Nom commun: Malus, Pommier
  • Origine: Europe, Asie, Amérique du nord
  • Type de bonsai: Feuillu et à fruits
  • Niveau de difficulté: Facile
  • Vitesse de croissance: Assez rapide
  • Feuillage: Caduc
  • Floraison: Au printemps
  • Couleurs des fleurs: Blanche, rosée, voir rougeâtre
  • Fructification: Fruits à l’automne
  • Couleurs des fruits: vert, jaune, orange ou rouge.
  • Emplacement: Bonsai d’extérieur
  • Exposition: Plein soleil, mi-soleil et mi-ombre
  • Ventilation: Supporte le vent
  • Obtention: Semis, greffe, bouturage, marcottage, jeunes plants…

Différentes espèces adaptées au bonsai

Malus Cerasifera (Pommier cerise)

Originaire du Japon, le Malus Cerasifera ou également appelée pommier cerise est l’une des variétés les plus utilisées en bonsai. L’espèce séduit par ses petites feuilles vertes, ses fleurs blanches et ses fruits de la taille d’une cerise, rouges ou jaunes selon les cultivars.

Malus Baccata (Pommier de Sibérie)

Le Malus Baccata également appelé pommier de Sibérie est une espèce originaire du nord de l’Asie. C’est un arbre ornemental utilisé en bonsai en raison de ses petits fruits et ses petites feuilles. L’espèce est également utilisée comme porte-greffe.

Malus Halliana

Le Malus Halliana également connu sous le nom de pommetier de Hall est originaire d’Asie de l’Est (Chine). Son feuillage ovale, ses fleurs roses et ses fruits rouges ou jaunes de très petite taille se prêtent bien à la culture en bonsai.

Malus Sieboldii (Pommier Siebold, Toringo)

Également appelé pommetier de Siebold ou Malus Toringo, c’est une espèce sauvage originaire d’Asie (Japon, Chine…). C’est une espèce qui produit des petites pommes (1 cm environ) qui convient bien à la culture en bonsai et notamment les Shohin. Ses fruits sont jaunes ou rouges et ses fleurs roses et blanches.

Malus Sylvestris (Pommier sauvage)

Le Malus sylvestris ou le pommier sauvage est originaire d’Europe. Ses fleurs sont blanches et rosées à la fin du printemps puis il produit des petites pommes de 2 cm environ de couleur vert-jaune puis rouge.

Autres variétés

Il existe également des variétés de Malus comme: le Malus Everest, le Malus Floribunda, le Malus Spectabilis, le Malus Domestica, etc.

Emplacement et température

Très résistant et rustique, le Malus (pommier) est un bonsai d’extérieur qui peut se cultiver dans un jardin, sur une terrasse ou un balcon tout au long de l’année. C’est une espèce fruitière qui aime le soleil et qui apprécie les emplacements situés au sud (plein-soleil).

Le pommier supporte une plage de température allant de -10°C à +30°C.

En hiver

Bien que très résistant au froid et aux gelées, il est conseillé de le protéger à partir de températures inférieures à -2°C. Il est préférable de trouver un emplacement à l’abri des intempéries: neige, grêle, gel.
Faire attention aux gelées tardives lors de la floraison.

En été

Ce bonsai supporte le plein soleil, mais en cas de canicule, il est préférable de lui trouver un emplacement à la mi-ombre. Un manque d’arrosage entre juillet et août pourrait lui être fatal.

Arrosage

En hiver, l’arrosage doit être modéré en hiver sans toutefois le laisser sécher.

Dès lors que l’arbre commence la formation des fleurs et des fruits, il faudra arroser plus copieusement. On évitera d’arroser les fleurs pendant l’arrosage afin de ne pas provoquer leurs chutes prématurées et de réduire la pollinisation.

En été, l’arrosage doit être plus soutenu ou quotidien en cas de canicule ou selon l’emplacement et le substrat.

Fréquence d’arrosage

Fréquence d'arrosage du bonsai Malus - Pommier

Conseils d’arrosage :

  • Évitez les arrosages planifiés et à l’aveuglette. Observez, touchez et identifiez si votre bonsai a besoin d’être arrosé.
  • Préférez l’arrosage à l’eau de pluie plutôt qu’à l’eau de ville. Ou laissez reposer l’eau quelques jours dans un arrosoir ou un récipient.
  • Si votre bonsai pommier est posé sur une soucoupe, pensez à enlever le surplus d’arrosage.
  • En été, préférez un arrosage tôt le matin ou en soirée.

Comment bien arroser un bonsai

Entretien du bonsai Malus – Pommier

Taille et ligature

Pour la taille et la ligature du bonsai pommier, vous aurez besoin:

Pour en savoir plus:

Taille

La taille en vert est possible après la floraison jusqu’en juillet. La taille de structure en automne après le mûrissement des fruits. Les fleurs du pommier se développent essentiellement sur les branches courtes.

Pensez à supprimer les départs de la base du tronc et les gourmands afin de ne pas gaspiller l’énergie de l’arbre.

Pour aller plus loin: Les outils pour la taille du bonsai

Nettoyage

Enlevez les feuilles mortes ou celles qui ne sont pas tombées à l’automne. Avant l’hiver, supprimez les fruits. En hiver, supprimez le bois mort.

Si votre bonsai fait trop de fruits durant la croissance, il est préférable de supprimer quelques pommes afin d’éviter de fatiguer l’arbre et de briser les branches sous le poids.

Pincement

Le pincement peut être effectué dès le début du printemps jusqu’à la fin de l’été.

Ligature

Il est possible de ligaturer votre bonsai malus, du printemps à l’automne. Les branches du pommier sont très souples, les fils peuvent rester plusieurs mois tant qu’ils ne s’incrustent pas dans la branche.

L’écorce du pommier étant lisse, il est préférable d’utiliser du fil d’aluminium qui est plus maniable que le fil de cuivre.

Pour ligaturer votre bonsai Malus, vous aurez besoin de fil de ligature. (Voir ici.)

Pour aller plus loin: Les outils pour la ligature du bonsai

Styles

Le bonsai Malus est généralement formé en style droit informel ou légèrement penché. Il est également possible de le former en cascade ou en semi cascade.

A lire également: Les styles et formes de bonsai

Engrais

Fertiliser le bonsai Malus à partir du mois de mars pour préparer la période de floraison. Utilisez de préférence un engrais organique solide à décomposition lente. Tous les 15 jours, vous pouvez également ajouter un peu d’engrais liquide à votre eau d’arrosage.

Lors de la période de floraison, stoppez l’apport d’engrais afin de laisser les pommes se développer.

À la fin de l’été et jusqu’au début de l’hiver, utiliser un engrais équilibré type Biogold pour préparer la période d’hivernage.

Conseils de fertilisation

  • Après un rempotage, il convient d’attendre 2 à 3 semaines avant de fertiliser un bonsai avec un engrais liquide.
  • Suivez les recommandations du fabricant présentes sur le paquet ou le flacon de l’engrais.
  • Après un apport d’engrais, prenez le temps de suivre son évolution. Cela permet d’ajuster et de rectifier la fertilisation.

Acheter de l’engrais

Substrat et rempotage

Rempotage

Le bonsai pommier (Malus) se rempotage assez fréquemment de préférence à la fin de l’hiver (mars) dès les premiers signes de pousse. Il faut prévoir un rempotage tous les ans pour les jeunes bonsais ou tous les 2-3 ans pour les bonsais plus âgés. Lors du rempotage, taillez environ 1/3 des racines.

Conseils de rempotage:

  • Si vous avez acheté le bonsai hors de sa période de rempotage, effectuez à la place un transpotage en attendant l’année suivante.
  • Après un rempotage et une taille des racines, il convient d’attendre 2 à 3 semaines avant de le fertiliser avec un engrais liquide.
  • Selon l’étape de formation et l’âge du bonsai, il ne faut pas hésiter à prendre un pot d’une dimension supérieure.

Pour aller plus loin: Les outils nécessaires pour le rempotage

Choix du pot

Le bonsai Malus a besoin d’un pot assez profond. Il peut être émaillé ou non. La couleur doit être en harmonie avec ses fleurs et les fruits. Le bleu, le gris et le brun sont souvent utilisés. La forme peut être ovale, rectangulaire ou ronde. Vivant à l’extérieur, le pot doit être résistant au gel.

Pour aller plus loin: Choisir un pot à bonsai

Substrat

Pour le bonsai pommier, on utilisera un substrat à base d’Akadama. On peut utiliser un substrat composé de 100% d’Akadama ou un mélange en y incorporant du terreau, de la pouzzolane, du sable…

Conseils:

  • Pour les bonsais de petite taille, utilisez de l’Akadama tamisé à 2-3 mm.
  • Utilisez un tamis afin de contrôler la taille des grains.

Exemple de substrat:

  • 100% d’Adakama
  • 80% d’Akadama et 20% de Pouzzolane (pierre volcanique)
  • 80% d’Akadama et 20% de terreau
  • 60% d’Akadama, 20% de terreau et 20% de Pouzzolane

Il est également possible d’ajouter du sable et de la tourbe dans le mélange.

Substrat et terre à bonsai

Maladies et parasites

Bien que le bonsai pommier soit robuste, il peut être attaquer des parasites et toucher par certaines maladies. Le pommier peut être attaqué par des parasites comme les cochenilles, des pucerons, ou des araignées rouges. Il ne faut pas hésiter à utiliser un traitement.

Le bonsaï Malus peut également être touché par des maladies comme le mildiou et l’oïdium qui peuvent être traitées par l’Aliette ou à la bouillie bordelaise.

En cas de carences de type chlorose, il est recommandé d’apporter un traitement anti-chlorose afin d’éviter le jaunissement des feuilles.

Photos bonsai Malus

data-full-width-responsive="true">
Recevez l’actu et les bons plans