Guides des espèces

Bonsai Cotoneaster

Bonsai Cotoneaster
Bonsai Cotoneaster
4.5 (90%) 2 votes

Le cotonéaster est une espèce à fleurs et à fruits appartenant à la famille des Rosacées et originaire d’Europe et d’Asie. Cette espèce compte plus de 200 variétés qui sont souvent utilisées comme arbuste d’ornement.

Le cotonéaster cultivé en bonsai est l’espèce idéale pour débuter dans l’art du bonsai, car sa croissance est rapide, sa culture est très simple et il forme rapidement de belles masses de feuillage. Il s’adresse aussi aux initiés qui pourront expérimenter de nouvelles techniques de taille ou de culture.

Présentation du Cotoneaster

  • Famille: Rosacée (Rosaceae)
  • Nom commun: Cotoneaster ou Néflier des rochers
  • Origine: Europe et Asie
  • Type de bonsai: Feuillu
  • Niveau de difficulté: Facile
  • Vitesse de croissance: Assez rapide
  • Feuillage: Caduques à semi-persistants
  • Floraison: Mai – Juin
  • Fructification: Fruits à maturité en Septembre – Octobre
  • Emplacement: Bonsai d’extérieur
  • Exposition: Plein soleil, mi-soleil et mi-ombre
  • Ventilation: Supporte bien le vent
  • Obtention: Semis, bouturage, marcottage, jeunes plants…

Les différentes espèces

Espèces: Adpressus, Dammer, Franchetii, Horizontalis, Acteus, Integerrimus, Scandinavicus

Cotoneaster Integerrimus

Cette espèce originaire d’Europe et d’Asie est également appelée cotonéaster commun ou cotonéaster sauvage. C’est une variété caduque dont les feuilles sont ovales, les fleurs roses et les baies rouges brillantes.

Cotoneaster Horizontalis

Le cotoneaster horizontalis ou cotonéaster horizontal est une espèce au feuillage caduc. Les feuilles sont arrondies, les fleurs blanches ou roses et les baies rouges.

Cotoneaster Microphyllus

Le cotoneaster microphyllus est une espèce aux feuilles persistantes dont les fleurs sont blanches et les baies rouges.

Emplacement du bonsai

  • Emplacement: Bonsai d’extérieur
  • Exposition: Plein soleil, mi-soleil et mi-ombre
  • Température: Protéger le bonsai si la température chute en dessous de -5°C
  • Ventilation: Supporte bien le vent

Exposition du bonsai

Le bonsai cotoneaster apprécie les emplacements ensoleillés, mais supporte également le mi-soleil et la mi-ombre. Disposant d’une bonne rusticité, il peut généralement être cultivé à l’extérieur toute l’année.

Cependant en hiver, il doit être protégé des gels sévères ou durables (plusieurs jours). En été ou sous de fortes chaleurs, il faut faire attention à l’arrosage surtout s’il est cultivé dans un petit pot.

En cas de canicule: Il peut être protégé à l’aide d’une toile d’ombrage.

Température

Le cotoneaster est une espèce rustique qui dispose d’une bonne résistance à la chaleur et au froid. Cependant cultivé en bonsai, il doit être protégé des gelées lorsque la température chute en dessous de -5°C.

Ventilation: Supporte bien le vent.

Croissance du bonsai

Le Cotonéaster se développe assez vite, surtout les premières années. Grâce à un pincement régulier, il est possible d’obtenir rapidement des masses de feuillage très compactes.

Cependant, son tronc est un peu plus long à s’épaissir. Pour les jeunes sujets, vous pouvez le cultiver quelques années en pleine terre ou dans des pots de culture.

Entretien du bonsai Cotoneaster

Arrosage

Le Cotonéaster n’a pas d’exigence particulière en ce qui concerne l’arrosage. Il supporte une légère sécheresse, mais ne doit jamais sécher intégralement.

En cas de canicule: En été ou en cas de fortes chaleurs, l’arrosage doit être plus soutenu.

Arrosage du bonsai

Fréquence d’arrosage

Fréquence d'arrosage bonsai Cotoneaster

Rempotage et substrat

Rempotage

Le cotoneaster se rempote assez fréquemment. Il faut prévoir un rempotage tous les ans ou tous les deux ans au printemps pour les jeunes sujets.

Selon l’étape de formation et l’âge du bonsai, il ne faut pas hésiter à prendre un pot d’une dimension supérieure.

Choix du pot: Le bonsai cotonéaster se marie bien dans des pots relativement profonds ou de profondeur moyenne. Le pot peut être émaillé ou non-émaillée.

Substrat

Le bonsai cotoneaster demande un substrat drainant (sol) neutre ou légèrement acide. Un substrat composé de 100% d’Akadama, ou d’un mélange de 80% d’Akadama avec 20% de Pouzzolane, lui convient parfaitement.

Engrais et fertilisation

Fertiliser le cotonéaster régulièrement au printemps et en automne à l’aide d’un engrais organique à décomposition lente (biogold ou autre). Privilégier un engrais faiblement azoté pour encourager la formation de baies.

Acheter de l’engrais

Taille et mise en forme

Taille de structure et d’entretien

Durant les premières années, le cotonéaster doit pousser librement afin de disposer un pré-bonsai de qualité. Pour les sujets plus âgées, la taille de structure s’effectue au début de l’hiver après l’arrêt de la période de végétation. Elle permet d’éliminer les gourmands et les branches inesthétiques ou mal placées.

Le cotonéaster est une espèce arbustive qui peut produire des rejets de souche. Lors de la taille de structure et d’entretien, il est important de supprimer ces nouvelles pousses afin de stimuler la croissance du tronc.

Pour les grosses branches, il est important d’appliquer du mastic sur les coupes pour éviter une infection.

La taille d’entretien s’effectue régulièrement du printemps à la fin de l’automne.

Ligature

Le bonsai cotoneaster peut se ligaturer à la fin de l’hiver ou au début du printemps, juste avant la reprise végétative.

Les fils peuvent rester en place quelques mois, mais attention, l’écorce du Cotonéaster est fragile. Il faut vérifier régulièrement que les fils ne s’incrustent pas dans le bois. Vous pouvez également protéger l’écorce avec du raphia avant de poser les ligatures.

Pincement

Le cotonéaster se développe assez rapidement. Un pincement régulier permet de densifier le feuillage. Pour ce faire, il faut couper les nouvelles pousses à deux feuilles au mois de mai et juin.

Styles et formes

Le Cotonéaster s’adapte pratiquement à tous les styles de bonsai. Cette espèce est également très appropriée à la création de mini bonsai (Mame bonsai).

Maladies et parasites

Le cotonéaster est une espèce résistante. De bonnes conditions de culture et un traitement fongicide préventif à base de soufre devraient protéger le bonsai des maladies et parasites. Dans de très rares cas, il peut être attaqué par des pucerons ou par des cochenilles.

Recevez l’actu et les bons plans

Laissez un commentaire