Débutant en bonsai Entretien du bonsai

Entretien et soin du bonsai d’intérieur et d’extérieur

Entretien du bonsai
Entretien et soin du bonsai d’intérieur et d’extérieur
4.2 (83.33%) 6 votes

Vous venez de recevoir ou d’acheter un bonsai et vous ne savez pas comment l’entretenir et le soigner ? Pas de panique ! Nous allons évoquer les points et les étapes nécessaires pour réussir l’entretien du bonsai.

L’entretien d’un bonsai est bien plus simple qu’il n’y paraît. Les notions les plus importantes et qui doivent être maîtriser sont l’arrosage, l’engrais et l’emplacement du bonsai.

Bien entretenir un bonsai

Réussir l’entretien de son bonsai

Arrosage du bonsai

L’arrosage est l’un des points-clés de la réussite de la culture d’un bonsai mais c’est aussi un des plus difficiles à maîtriser. Un manque ou un excès d’eau est souvent l’une des premières causes d’un problème sur le bonsai comme la perte des feuilles ou l’apparition de feuilles jaunes ou brunes.

La fréquence d’arrosage d’un bonsai dépend de nombreux facteurs comme l’espèce, la taille du pot, l’emplacement et la saison… Pour en savoir plus, découvrez notre article sur l’arrosage du bonsai ou consultez notre guide des espèces pour connaître les spécificités de votre arbre.

Comment arroser un bonsai

Quelques règles d’or sur l’arrosage du bonsai

  • Contrôlez quotidiennement si votre bonsai manque d’eau en touchant son substrat. Et évitez surtout les arrosages planifiés.
  • Le pot doit disposer d’un ou plusieurs trous de drainage pour éviter la stagnation de l’eau.
  • Arrosez avec de l’eau de pluie. À défaut, laissez reposer l’eau pendant 24h ou filtrez-la avec une carafe Brita.
  • Préférez la méthode d’arrosage en pluie fine au-dessus du feuillage à un bain, qui est une technique à utiliser uniquement en cas de sécheresse du bonsai.
  • Si vous avez des doutes sur l’arrosage, vous pouvez tester le sol grâce à une sonde hygrométrique.

Donner de l’engrais

Les bonsais sont des arbres cultivés dans un faible volume de terre et les seuls nutriments présents dans celui-ci ne suffisent pas. Ils ont besoin de recevoir de l’engrais afin d’enrichir le sol en nutriments.

Il faut fertiliser le bonsai pendant toute la saison de croissance de l’arbre avec un engrais de préférence organique au NPK équilibré, par exemple le Biogold.

Le rôle des éléments d’un engrais pour bonsai

Azote (N): Favorise et stimule la croissance du feuillage.
Phosphore (P): Améliore la croissance racinaire et la résistance contre les maladies.
Potassium (K): Favorise le développement des fleurs et des fruits du bonsai.

Conseils et astuces:

  • Donnez de l’engrais en petite quantité, mais régulièrement.
  • Préférez l’utilisation d’un engrais organique à décomposition lente à un engrais liquide (Ex. Biogold).
  • Ne donnez pas d’engrais à un arbre faible ou tout juste après un rempotage.
  • Si vous utilisez un engrais liquide, divisez par deux les doses indiquées par le fabricant. Et ne fertilisez pas sur une terre sèche.

Acheter du Biogold en ligne

Emplacement du bonsai

Choisir l’emplacement est crucial pour la vie et la croissance du bonsai. Mais cela dépend de nombreux facteurs comme le climat local, la saison, l’ensoleillement et l’espèce de l’arbre.

Pour des informations spécifiques sur une espèce, n’hésitez pas à consulter notre guide des espèces de bonsai.

Voici quelques indications générales

Un bonsai cultivé en intérieur ou en extérieur demande un endroit lumineux.

Une espèce tropicale comme le ficus ginseng préfère généralement d’être cultivée en intérieur.

Un bonsai d’intérieur peut être placé sur un bord de fenêtre, dans une véranda ou proche d’une baie vitrée. En hiver, il est important de l’éloigné d’une source de chaleur (chauffage, cheminée) et des courants d’air en cas d’aération.

Un bonsai d’extérieur peut être placé dans un coin de jardin, sur une terrasse ou dans une serre froide. Bien qu’il accepte généralement des températures plus basses qu’une espèce dite d’intérieur, le bonsai d’extérieur devra être protégé du gel en hiver. En été et selon l’espèce, il faudra choisir un emplacement ensoleillé ou mi-ombre.

Guide des espèces de bonsai

Rempotage du bonsai

Au fil du temps, le bonsai grandit et les racines occupent de plus en plus de place dans le pot jusqu’à remplir la totalité de l’espace. Pour que l’arbre ne se retrouve pas à l’étroit, un rempotage régulier est nécessaire et permet d’éliminer les racines trop longues.

Dans le même temps, la terre s’épuise en éléments nutritifs qui sont nécessaires au bonsai. Le rempotage donne la possibilité de renouveler le substrat appauvri en lui apportant de nouveaux nutriments pour qu’il puisse poursuivre son développement et créer de nouvelles pousses.

De manière générale, le rempotage s’effectue tous les 2 à 3 ans au printemps selon l’espèce et l’âge du bonsai.

En bref : Le rempotage du bonsai ne consiste pas à le mettre dans un pot plus grand, mais plutôt à tailler les racines et renouveler le substrat.

Le substrat

Chaque espèce demande une composition du sol qui lui est propre. Mais de manière générale, le substrat doit être drainant, aéré et riche en éléments nutritifs tout en ayant une bonne rétention en eau.

Les bonsais se développent généralement bien dans des mélanges granuleux composés d’Akadama et de Pouzzolane. Ce substrat granulé facilite la circulation de l’air dans le pot et l’écoulement de l’eau d’arrosage tout en retenant assez d’humidité afin de subvenir aux besoins de l’arbre.

Cependant, certaines espèces comme l’Azalée (rhododendron) et certains conifères demandent un substrat acide, il est donc préférable d’utiliser un mélange de Kiryu et de Kanuma.

Taille du bonsai

La taille est une opération fondamentale dans l’art du bonsai. C’est elle qui permet de créer ou de conserver une forme et un style à l’arbre.

Il existe deux types de tailles différents: la taille de structure et celle d’entretien.

La taille de structure

Comme son nom l’indique, la taille de structure permet de donner ou de redonner un style à votre bonsai. Elle consiste principalement à s’occuper des grosses branches et du tronc de l’arbre.

La taille de structure se pratique généralement à la fin de la période végétative, car certaines branches ont trop poussé ou dans des directions qui déforment le bonsai. En cas de taille de grosses branches, il ne faut pas hésiter à appliquer un mastic cicatrisant.

La taille d’entretien

La taille d’entretien ou taille en vert quant à elle se pratique pendant toute la période de croissance de l’arbre et permet d’améliorer la ramification et de maintenir ou affiner une forme existante.

Elle consiste à couper :

  • Les branches qui poussent vers l’intérieur et qui nuisent à la pénétration de la lumière
  • Les rameaux qui déforment le style du bonsai
  • Les branches mortes

Ligature

La ligature est une technique utilisée pour la création, l’entretien et la mise en forme d’un bonsai. Elle permet de corriger l’inclinaison ou de modifier l’orientation de certaines branches.

La technique consiste à enrouler du fil de cuivre ou d’aluminium (fil de ligature) autour des branches ou du tronc afin de plier et de positionner les branches dans le sens voulu. Lorsque les fils seront retirés après plusieurs mois, les branches garderont leurs nouvelles formes.

La ligature peut être pratiquée toute l’année pour la plupart des espèces. Cependant, il faut porter une attention particulière lors de la période de croissance. Les branches grossissent rapidement et le fil de ligature peut s’incruster dans l’écorce qui peut alors laisser des cicatrices profondes qui peuvent être inesthétiques.

Acheter du fil de ligature

Entretien d’un bonsai en hiver

Entretien du bonsai d’extérieur

En période hivernale, la fréquence d’arrosage du bonsai d’extérieur doit être réduite tout en prêtant attention à la météo pour éviter le risque de gel des racines. Par précaution, il est recommandé de n’arroser que par temps doux et en pleine journée.

La fertilisation et l’apport en engrais sont stoppés jusqu’à la reprise végétative, au printemps. De même, pour le rempotage et le dépotage. Selon l’espèce du bonsai, le rempotage et la fertilisation pourront reprendre courant mars.

Lors des périodes de gel, il est possible d’apporter une protection au froid à votre bonsai à l’aide une couverture plastique, du raphia ou de la paille.

Pour certains conifères et espèces caducs, l’hiver est la période appropriée à la taille de structure et la pose de ligature. C’est également, la bonne période pour appliquer certains traitements.

Entretien du bonsai d’intérieur

L’hiver est une période critique pour le bonsai d’intérieur. Avec le chauffage et les journées qui se réduisent, le bonsai peut souffrir de la sécheresse de l’air et du manque de luminosité.

Si le bonsai n’est pas une espèce tropicale et doit rentrer dans une période de dormance, il est préférable de placer le bonsai dans une pièce moins chauffée que le salon, mais tout en étant lumineuse. L’emplacement idéal serait une serre froide ou une véranda non chauffée, afin qu’il soit protégé des gelées, des pluies abondantes et des vents violents.

Si un endroit suffisamment lumineux n’est pas possible, il existe sur le marché des lampes horticoles disponibles en jardinerie ou en ligne qui permettent d’améliorer la luminosité pour le bonsai.

L’arrosage doit être régulier et suivi avec attention. Pour faire face à la sécheresse de l’air, la vaporisation du bonsai permettra de maintenir un bon taux d’humidité.

En hiver, la fertilisation et l’engrais sont stoppés pour la plupart des espèces hormis pour les bonsais tropicaux qui continuent leurs croissances, même celle-ci est ralentie par le manque de lumière.

En cas d’ouverture de fenêtre ou d’aération, il faut faire attention au courant d’air et à la différence brutale de la température qui peut provoquer la perte des feuilles du bonsai. C’est encore plus vrai pour les espèces comme le ficus.

Entretien du bonsai en été

Entretien du bonsai d’extérieur

En été avec l’augmentation des températures et les grosses chaleurs, l’opération d’entretien la plus importante est l’arrosage du bonsai.

La fréquence d’arrosage doit être augmentée. Les bonsais d’extérieur doivent être arrosés presque quotidiennement, voire plusieurs fois par jour selon la taille du pot, le substrat et son emplacement.

Une attention particulière doit être portée au petit bonsai (mame-bonsai) ainsi que les arbres plantés dans des coupes plates qui sèchent plus vite.

Pour les bonsais placés en extérieur, réduire les doses d’engrais ou arrêter complètement la fertilisation en juillet – août si les températures dépassent 30°C.

En été, il faut surveiller régulièrement les bonsaïs, car l’environnement est propice à l’attaque de parasites et à l’apparition de maladies. À titre préventif, il est possible d’appliquer des traitements fongicide et insecticide au printemps. Ils peuvent être prolongés en été, si nécessaire.

À cette période, la défoliation des espèces caduques comme l’érable permet de créer un deuxième printemps.

En été, aucun rempotage ne doit être effectué sur les arbres d’extérieur.

Entretien du bonsai d’intérieur

Comme le bonsai d’extérieur, il faut arroser régulièrement le bonsai tout en laissant sécher le sol entre deux arrosages.

Pour certaines espèces d’intérieurs, il est possible de continuer la fertilisation sans dépasser deux apports d’engrais par mois.

Concernant l’emplacement, les bonsais d’intérieur peuvent être placés à l’extérieur afin d’obtenir une croissance plus vigoureuse.

En été et en intérieur, les conditions sont propices à l’apparition de parasites ou de maladies. Il est donc impératif de surveiller régulièrement les bonsais et d’appliquer un traitement si nécessaire.

Recevez l’actu et les bons plans

Laissez un commentaire